La souveraineté numérique et développement du logiciel libre: L’enjeu stratégique est-il enfin entendu ?

26 janvier 2023
oxino-logo-b

La souveraineté numérique est devenue un enjeu stratégique car elle concerne la capacité d’un pays ou d’une région à exercer un contrôle effectif sur les technologies, les données et les infrastructures liées à l’Internet et aux technologies numériques. Cela comprend des aspects tels que la cybersécurité, la protection de la vie privée, l’accès à l’Internet, la gestion des données, la propriété intellectuelle et la capacité à innover et à développer des technologies de pointe. En raison de l’importance croissante de ces technologies dans la vie économique, sociale et politique, il est devenu crucial pour les gouvernements de s’assurer qu’ils ont un certain degré de contrôle sur ces domaines pour protéger les intérêts nationaux et garantir la sécurité et la prospérité à long terme.

La France et l’Europe semble avoir, en 2022, amorcé un véritable virage, notamment avec le début du projet européen de construction de la souveraineté numérique. Même si certains pionniers du logiciel libre existent depuis plusieurs années, le domaine se développe de plus en plus rapidement, le développement du CNLL en témoignant sans aucun doute.

Le logiciel libre est il une solution dans le cadre de la souveraineté numérique ?

Le logiciel libre est un concept qui prône la liberté d’utilisation, de modification et de distribution de programmes informatiques. Il est souvent considéré comme une solution dans le cadre de la souveraineté numérique, car il permet aux utilisateurs de ne pas dépendre de sociétés privées pour leur logiciel, et ainsi de ne pas être soumis à leurs politiques et leurs intérêts commerciaux.

En utilisant du logiciel libre, les utilisateurs peuvent avoir un plus grand contrôle sur leurs données et leur sécurité. Les logiciels libres sont généralement plus transparents et plus faciles à auditer pour détecter les failles de sécurité. De plus, ils permettent aux utilisateurs de corriger eux-mêmes les bugs et les vulnérabilités, au lieu de devoir attendre que le développeur du logiciel fasse les mises à jour nécessaires.

En utilisant du logiciel libre, les utilisateurs peuvent également éviter les coûts élevés liés à l’achat de licences pour les logiciels propriétaires. Il peut également permettre aux entreprises de réduire les coûts liés à la maintenance et à la mise à niveau de leurs systèmes informatiques.

Enfin, le logiciel libre est souvent considéré comme une solution pour la souveraineté numérique car il peut permettre aux gouvernements et aux organisations de ne pas être dépendants des sociétés étrangères pour leurs technologies. Cela peut aider à protéger les intérêts nationaux et à maintenir une certaine autonomie dans les domaines de la technologie et de l’innovation.

En résumé, le logiciel libre est une solution pour la souveraineté numérique car il permet aux utilisateurs de ne pas dépendre des sociétés privées pour leur logiciel, de mieux contrôler leurs données et leur sécurité, de réduire les coûts liés à l’achat de licences et de maintenir une certaine autonomie dans les domaines de la technologie et de l’innovation.